communication

Quand le « mal a dit », et les « maux dits »

on

Aujourd’hui un écrit d’automne, un écrit de la couleur du ciel, des mots orangés qui dansent au vent et à la pluie, qui chutent au sol sans bruits. Il n’y a que vous et moi dans cette rue vernie de pluie, pourtant le bruit des mots au sol raisonnent en moi. Un craquement inattendu sous mes pas, le claquement d’une voix inattendu, la craquelure qui vient toucher quelque chose, dont on sait, que rien ne nous ramènera en arrière… ne vous êtes vous jamais dit… « pourquoi, c’est a moi que cela arrive… » « pourquoi pas aux autres »… des « pourquoi », qui ne sauront répondre du « comment » …en quelques secondes, ma vie a basculée, passée de cette image de « route 66 », cette route de bitume sans fin, avec une ligne au milieu… route de liberté, de projets, de vies, de rencontres a vivre… et je suis là, devant ma porte, a regarder ma vie coincée, déformée, rétrécie au travers du « juda », prisme déformant qui porte bien son nom…

Des moments, qui nous ont déjà « coulé », et qui nous ramènent a d’autres moments, à d’autres personnes, d’autres temps, d’autres peines.. jusqu’à nos chagrins d’enfant, lorsque nous jouions sous les arbres, innocents de la force de ces mots qui éclaireront nos failles. Ces moments qui ne sont déjà plus de l’incompréhension mais un vide intérieur se noyant dans la colère, l’injustice et jusqu’à la violence…

Suspendu … « le cri » de Munch… ce craquement fulgurant s’illumine de cette lumière orangée d’automne… sans bruit…

Dans la transparence de cette lumière, le verni des trottoirs craque… des fumeroles de détresse, de douleur, de colère … réminiscences d’un autre temps, d’autres lieus… Fulgurance dont les mots sont porteurs, vibration de douleur de désarroi, de désespérance dont l’univers se fait écho…

L’éclair assassin frappe aveuglément…  trait d’union entre terre et ciel… trait d’union entre la naissance – la mort…

Le temps n’est plus, « suspend son vol » et les maux-dits, s’en volent dans l’univers et viennent s’engluer, dans la fumee obscure et grasse des chagrins, des peines de la souffrance du monde.

Les mots dits, ont leur propres pouvoir, celui d’aider, de cajoler, de guérir mais aussi celui de menacer, d’abattre, de contraindre et de détruire …  

Que votre mot soit, de passe, clé,  ou d’esprit… qu’il soit un sésame  …

Conférence « vivre ou subir » Le « mal a dit »…

Que puis je faire devant ma porte, devant ma vie soudain ramenée a l’instant présent, celui dont on nous rebat les oreilles, l’instant présent… tu as un passé de « merde », tu n’as plus d’avenir… finalement depuis tant d’années que tu cherches a vivre l’instant présent… le st graal devient grimaçant, comme le clown assassin…le comble de l’ironie                                   

il ne reste plus que cette intensité… l’instant présent et la douleur…

Lors de mes conférences, je vous parle de commencer a sortir de cet état qui risque de vous plonger du mal être à la dépression. Je rappelle, à chaque conférence, combien il est difficile de vivre quelquefois. Mes propos sont bienveillants, et je l’espère percus en tant que tels, un support au service de la vie, la votre.

«se poser les bonnes questions ». Oui cela est compliqué, voire impossible englué, immobile, saisi d’effroi par la puissante émotion de la déflagration…

« Le pourquoi » qui se lamente sur son sort, ne sera d’aucune utilité, il est stérile, en rapport au « pourquoi » fructueux, qui posera les vrais questions… pour quelles raisons je continue …

Ces 2 temps seront le début de quelque chose de nouveau…

 1-Reconnaitre « la bonne question » , celle qui vous donnera un peu de recul, vous sortira peu a peu de l’émotion… sera issue, au départ d’une reconnaissance de ce que vous vivez  : « je vis cela (le nommer) je ne sais pas forcement pourquoi, mais qu’est ce que je peux faire aujourd’hui, pour améliorer mon instant présent ? améliorer ce que je vis là, tout de suite, pour essayer de survivre ». Quelles que soient les choses de ma vie, il y en a encore de bonnes, toutes petites soient elles… Plus la douleur est grande, plus il faudra s’accrocher à de petites choses…

Allez les chercher !! Chaque matin au réveil, chaque soir au coucher, choisissez en 3 au moins, tous les jours

2-Pour quelles raisons, j’améliorerai mon instant présent  ??                  Bonne question !! Vous voyez… on y arrive doucement… Le pourquoi « utile » qui vous mènera vers quelque chose d’important pour vous… quelque chose qui vous aide tenir debout… l’énergie ultime, l’essence de ce qui fait partie de nous tous, qui nous pousse a nous remettre debout, meme titubant… le sens dans ses deux significations : la direction que je prends et quel nouveau sens je donne a ma vie. Le sens sera à aller chercher dans ce qui est précieux pour vous, qui sera votre « socle » : cela peut etre vos enfants, votre famille, vos amis, votre liberté etc

je vous remercie d’avoir passé un temps en ma compagnie, laissez votre commentaire en bas de la page … afin de pouvoir échanger…

Je souhaite que cette nouvelle année 2019, soit la vôtre, meilleure et plus douce que la précédente…

je vous mets le lien d’un test de 20 questions de la revue psychologie magazine, pour vous guider vers votre « essentiel »

Prenez soin de vous… personne ne le fera mieux que vous…



Recommandé pour vous

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.