communication

Un leader charismatique ? en entreprise et en famille … Part 1

on

ETES VOUS UN LEADER CHARISMATIQUE ?
Dans ma dernière conférence du 29 aout 2017 a La joue du Loup, dont le thème était « moral au top, pour plus de succès », nous avons abordé une dimension importante en entreprise, la dimension du responsable, du dirigeant, du leader. je ne sais pas comment vous appelez une personne qui est à la tête d’un groupe, que ce soit votre famille, votre travail, votre club…Les dimensions « humaines », dont nous parlerons sont transversales. Tout est transposable aux différents domaines de vie, de travail et inversement.
Afin d’être sûr que nous parlions de la même chose, je place ici la définition du charisme  et du leader. Qualités que nous trouvons  aussi bien à la tête d’une famille, d’une entreprise que d’un groupe. Je vous rappelle aussi que je suis moi même entrepreneure.

Voilà un sujet qui m’intrigue énormément, pas vous ??. Qu’est ce qui fait la différence entre un dirigeant qui a le pouvoir, et un leader inspirant. Que pensez-vous de votre chef de bureau, de service ? De votre dirigeant ? Il est vrai qu’on peut y rajouter d’autres qualificatifs, et en enlever aussi …j’y vois aussi le mot « manipuler ». C’est un mot qui revient assez souvent lorsque l’on parle de développement personnel et c’est bien dommage…Car la manipulation peut être aussi bien positive ou négative. Mais ce sera l’occasion d’un prochain article…

Tout commence par mon mot favori POURQUOI
Le dirigeant a le pouvoir, car ce qui est important pour lui essentiellement est le chiffre d’affaire, le rendement, le pourcentage, le ratio..etc. C’est un cérébral, un rationnel. Biensûr, il est important et vital pour une entreprise d’avoir du rendement, une progression de chiffre d’affaire, pour sa viabilité. D’avoir le moins d’accident de travail pour faire baisser les charges, d’avoir le moins d’absentéisme possible. Il est sûr, que la garantie d’un produit bien conçu et bien pensé, assure la pérennité du chiffre d’affaire et assure la stabilité des emplois, ce qui est une affaire de survie!. Le dirigeant, que ce soit dans une TPE (Très Petite Entreprise) ou une entreprise de centaines de personnes, a un objectif à tenir, des comptes à rendre aux actionnaires, à ses clients. Le dirigeant, sait ce que l’on vend à nos clients et comment on fabrique les produits, quels sont les process, les coûts et les seuils de rentabilité. Les heures supplémentaires sont récupérees lorsque c’est possible, et que cela nuise en aucun cas à la Société.
Mais qui est ce leader ? Quel âme s’y cache …Et là… « la question « cesame » » : POURQUOI le monsieur… Vous savez la question qui vous fait dire à votre enfant… mais toujours tu poses des questions… riiiresss. Ben oui 😉
Pourquoi fait il ce travail ? Qu’est ce qui le fait se lever le matin ? Quelles choses sont importantes pour lui ? Pourquoi il s’intéresse à ce produit ? À sa fabrication ? À cette entreprise ? En quoi il croit dans sa vie ? Quelles est sa vision du monde, en quoi il ne croit pas, ne croit plus. Qu’est ce qu’il apporte au monde autour de lui, chaque jour ?

Il y a 15 ans lorsque je venais d’ouvrir mon premier magasin, près d’une station de ski, j’avais ma comptabilité, ma trésorerie, mon stock, ma TVA, mon cerveau allait a 100 km heure. Entre les crédits, le temps sans neige (pas neige pas de clients, pas de chiffre ), les commandes, les créances, je ne dormais plus. J’étais « dirigeante » de mon entreprise. Je me sentais une bien petite chose, et honnêtement j’avais plus l’impression d’avoir la tête dans le guidon que de diriger comme je le voulais mon magasin. J’avais perdu la main. C’est mon magasin qui dirigeait ma vie… Oui je connaissais mes produits par cœur, je savais comment ils étaient fabriqués, je savais ce que je rentrais dans mes stocks, ma trésorerie était au plus bas et j’avais oublié mon POURQUOI. Après deux ans de fatigue, moi qui le suis très rarement (fatiguée), j’ai pris du recul… enfin ! J’en avais grand besoin ! J’étais découragée. J’avais oublié pourquoi j’avais ouvert mon magasin dans cette zone si reculée du Dévoluy. J’avais oublié pourquoi j’avais fait sciemment ce choix difficile et je ne l’assumais plus. Je n’avais plus le recul nécessaire. J’avais perdu le sens de ce que je faisais.

Si vous voulez lire la suite dans un prochain article…  et savoir ou est mon Pourquoi. Comment j’ai mis en place des stratégies de reconquête de ce qui est important pour moi  dans ma vie de tous le jours, personnelle et professionnelle. Rendez vous semaine prochaine pour la 2e partie, le temps que j’écrive la suite comme je le voudrais, au mieux pour vous… !

En attendant je vous souhaite une belle journée, du soleil plein votre cœur !                                                                                                                                            Je vous remercie infiniment d’avoir passé un peu de temps en ma compagnie…

Partagez moi vos expériences, vos commentaires en bas de la page, si vous aussi dans votre vie, vous avez été « une toute petite chose » , lorsque nous perdons le fil de notre vie…
N’oubliez pas, vous n’êtes pas seul, on avance ensemble !
« mettons notre courage et notre bienveillance au cœur de l’action »

a bientôt !!
Danielle noto

 

Recommandé pour vous

laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.